PROJET REDPLAST 66

(REDUCTION DES DECHETS PLASTIQUES SUR LE LITTORAL: UNE APPROCHE LOCALE À L'ECHELLE DES PYRÉNÉES-ORIENTALES)

FDF

 

 

 

 

 

FONDATION DE FRANCE (2020-2022)

OBJECTIFS

CITECO66 et le CEFREM-UPVD disposent déjà d'une très bonne expertise sur le transfert des déchets du bassin versant de la Têt vers le littoral du département. Cette expertise est basée sur plus de 10 ans d'opérations de nettoyage de sites de notre littoral pour CITECO66 et près de 5 ans d'études scientifiques du CEFREM-UPVD (souvent en collaboration avec CITECO66) sur cette problématique locale. Seulement, nous ne souhaitons plus en rester au stade des opérations de nettoyage et du diagnostic scientifique. Fort de notre expertise, nous nous sommes donc rapprochés des acteurs socio-économiques locaux afin de les sensibiliser à cette problématique des déchets. Mais le lien reste fragile. Les P-O sont étroitement dépendant du tourisme et agir contre les déchets marins, c'est admettre leur existence et nuire à l'image locale du "tout propre".

Nous avons donc besoin de construire un projet structuré qui nous aidera à améliorer l'état de nos connaissances scientifiques sur ce transfert de déchets du bassin versant vers la mer et qui nous permettra de proposer aux élus et aux gestionnaires d'espaces naturels des solutions simples et pragmatiques visant la réduction de ces déchets en mer. Ce projet s'articulera autour des trois objectifs suivants :

            1) Comprendre : il nous est indispensable de poursuivre les opérations de nettoyage et les suivis scientifiques entrepris conjointement entre CITECO66 et le CEFREM-UPVD sur les berges de la Têt et les plages afin d'améliorer nos connaissances sur les mécanismes de transfert et de distribution de ces déchets. Nous souhaitons également pallier l'absence de données sur les déchets échoués le long de nos côtes, en initiant les premières études sous-marines (plongée/bénévoles et filet de pêche/artisan). L'ensemble de ces données scientifiques nous permettra d'établir pour la première fois en Méditerranée un bilan rigoureux de l'exportation des déchets par la Têt et de leur devenir en mer.

            2) Sensibiliser : diffuser, communiquer, échanger sur le problème : origine, transfert et impacts sociétaux et écologiques.

            3) Réduire : nous sommes convaincus que la réduction du problème doit s'effectuer en amont, sur terre, c'est à dire au niveau des bassins versants (BV) qui drainent et concentrent ces déchets. Fort de notre expertise scientifique et de notre connaissance des lieux à l'échelle locale, nous proposons, en concertation avec les élus et les gestionnaires de sites, d'identifier des sites connectés au système hydrologique du BV et qualifiés de "hot-spots" sur lesquels pourront être installés des dispositifs simples et économiques de collecte des déchets.

 

  • Approche novatrice

L'originalité du projet repose sur 5 types d’approches :

  • Une approche à petite échelle (échelle locale) afin d'identifier des particularismes locaux sur la problématique des déchets marins et de faciliter les rapprochements des différents partenaires, collaborateurs et acteurs autour d'un territoire connu de tous.
  • Une approche continent-océan ou "source-devenir" afin de conserver cette connectivité entre les bassins versants (BV) et le littoral. La très grande majorité des contaminants marins provient des continents et arrive par les fleuves. Traiter les pollutions dans le système marin s'avère inefficace et très onéreux du fait de l'étendue et du volume des océans. Il faut traiter les pollutions marines en amont, sur les continents, les BV, bref, près de leurs sources.
  • Une approche pragmatique. Les collectivités locales manquent cruellement de moyens. Les solutions de réduction des déchets dans les BV doivent donc être simples, économiques et non-perturbatrices pour l'écoulement et la faune.
  • Une approche concertée avec la meilleure représentation des acteurs socio-économiques du BV (institutions, associations, entreprises, élus, etc.) de la Têt et du littoral des P-O.
  • Une approche participative à travers les opérations de collecte et de comptage réalisées par des bénévoles du tissu associatif local
    • Stratégies, actions et méthodologie utilisée

Afin de répondre aux trois objectifs du projet (comprendre, sensibiliser, réduire), nous allons développer une stratégie articulée autour de 4 actions (nommées A, B, C, D ; Figure ci-dessous) visant à répondre aux 3 objectifs du projet :

4WP

 

Diagramme synthétique de l'agencement des actions du projet

Porteur du Projet: CEFREM (Philippe Kerhervé, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Les partenaires

Citeco 66 

Citeco66

 

Seaneo

 Seaneo

Nostra Mar

 Nostra Mar

Collaborations

Parc naturel marin du golfe du Lion

Syndicat mixte Têt Bassin Versant (SMTBV)

Agglomération Perpignan Méditerranée

Informations supplémentaires