En cours

METPAG (2019-2020). « MEsures de la Taille des PArticules à l’aide de Gliders ». EC2CO DRILL, INSU CNRS. La mesure de la concentration et de la taille des particules marines en suspension est un paramètre critique afin de mieux appréhender la dynamique sédimentaire, les flux de carbone, de polluants et de particules biologiques dans les zones côtières. Les méthodes traditionnelles pour observer la dynamique des matières en suspension comprennent les bouées, les mouillages et cages de fonds équipés de capteurs optiques et acoustiques. Ces systèmes de mesure sont idéals pour suivre la dynamique 1D des processus hydro-sédimentaires. Mais ceux-ci ne sont pas adaptés pour suivre la dynamique hydro-sédimentaire à l’échelle d’un plateau continental tel que le golfe du Lion. Ce projet a pour but d’intégrer un capteur de mesure directe de la taille des particules en suspension afin de mieux caractériser la dynamique des particules à l’échelle du golfe du Lion lors des évènements extrêmes. Cela vise notamment à mieux documenter le rôle de floculation sur la dynamique des particules et la variabilité spatio-temporelle des mécanismes de transfert côte-large.
Chercheurs impliqués : Travis Miles, Rutgers University, US ; Romaric Verney, IFREMER Brest ; David Doxaran, LOV, Villefranche sur Mer.

Capture du 2019 07 18 13 44 55

« opTicAl PropertIes of cOmplex optiCAl waters: comparison between Baltic and Mediterranean Sea ». (2019-2020). PHC grant Estonia – France. Programme de mobilité Hubert Curien Parrot.

Le programme TAPIOCA vise à mieux caractériser les particules en suspension au niveau des embouchures des fleuves de taille moyenne en Estonie et en France en utilisant des données in-situ et en les comparant avec des images satellites haute résolution. Les eaux de la mer baltique sont saumatres et riches en CDOM alors que les eaux de la mer Méditerranée sont salées eavec de faibles teneurs en matières en suspension. Dans le cadre de la thèse de Mirjam Randla (co-endacdrée), des algorithmes de traitement des données satellite seront développées sur les 2 sites (fleuve Parnü et Têt) afin de retrouver les concenrtrations en particles, CDOM et fluorescence de la Chl a.
Chercheurs impliqués: Martin Ligi, Kersti Kangro, Tartu Observatory, Estonia; Xavier Durrieu de Madron, CEFREM, France.

Capture du 2019 07 18 12 53 43

L’anguille européenne, Anguilla anguilla, est une espèce emblématique en Europe. Elle est présente de la Norvège jusqu’aux côtes nord-Africaines. Cette espèce est exploitée par l’homme depuis plusieurs siècles, cependant, un fort déclin de son stock sur l’ensemble de son aire de répartition a été observé depuis les années 80. En 2007, l’union européenne a publié un règlement qui contraint chaque état membre à mettre en œuvre un plan de gestion pour la restauration de son stock. L’objectif à long terme de ce plan est d’atteindre un taux d’échappement des anguilles argentées (futurs géniteurs) vers la mer d’au moins 40% de celui existant avant tout impact anthropique.

A l’échelle du territoire français, les lagunes méditerranéennes sont un écosystème particulièrement important pour les populations d’anguilles européennes en permettant notamment une production accélérée de géniteurs (ou anguilles argentées). Cependant, et malgré cette importance reconnue, très peu de données quantitatives sur les arrivées (ou recrutement) des civelles dans les lagunes méditerranéennes et les retours d’anguilles argentées vers la mer depuis ces mêmes lagunes (échappement) sont disponibles. Afin de combler ces lacunes, nous proposons d’évaluer les flux de recrutement et d’échappement des anguilles par la mise en place, sur la lagune atelier de Bages-Sigean, de dispositifs de suivis automatisés et continus. Ces suivis sont réalisés quotidiennement pendant la première année du projet pour identifier les périodes principales de recrutement et d’échappement, périodes durant lesquelles se focaliseront les dits suivis les deux années suivantes. Le suivi de l’échappement s’effectue à l’aide d’un sonar multifaisceaux ARIS et le suivi du recrutement à l’aide de différents types de pièges spécifiques aux civelles. Ces deux dispositifs, associés à la relève des paramètres environnementaux (débit, température, salinité, turbidité, direction et force du courant et du vent), permettront d’obtenir des données inédites sur la dynamique du recrutement et de l’échappement (périodicité et abondance) des anguilles et identifier leurs déterminismes (facteurs moteurs de l’environnement). La réalisation des deux suivis sur la même lagune devrait permettre à long terme de relier le nombre d’anguilles s’échappant vers la mer à celui des civelles ayant recrutées les années précédentes. Ce type de données, très rare au niveau national (et inexistant au niveau du bassin méditerranéen), devrait permettre de mieux comprendre l’effet des facteurs environnementaux et des pressions anthropiques sur l’échappement et ainsi potentiellement de prédire, selon les années, les niveaux d’échappement.

Equipe projet : Elsa Amilhat, Elisabeth Faliex, François Bourrin, Gaël Simon, Raphaël Lagarde, Jason Peyre, François Prellwitz, Romain Crec'hirou, Christophe Menniti & Tom Laffleur

Contact : mail. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.; tel. 04 68 66 21 86

illustration flux

Projet Dem'Eaux Roussillon : vers un outil de gestion de l’aquifère du Roussillon

Des besoins croissants et une ressource contrainte : l’aquifère du Roussillon (66), qui assure l’alimentation en eau potable de Perpignan, va être étudié afin de mieux connaître ses propriétés. L’objectif est de développer d’ici 2019 un modèle de gestion.

Caractérisation pluridisciplinaire d'un aquifère côtier complexe et des projections de son comportement futur pour une exploitation optimale de la ressource en eau.

Projet financé par la Région Occitanie, l'Agence de l'eau RMC, le CD66.

Plus d'informations ici: http://www.brgm.fr/publication-presse/projet-dem-eaux-roussillon-vers-outil-gestion-aquifere-roussillon

PI projet côté UPVD: François Bourrin.

Le CEFREM est très fortement impliqué dans ce projet et notamment dans le volet Géologie Marine (géométrie du réservoir et extension terre-mer), et le volet Littoral (transport solide et érosion côtière, élévation du niveau de la mer). 

 all_logos_demeaux.JPG

Tout sur DEMEAUX!

Titre du projet
« Diversité et Evolution des Biofilms Microbiens face aux multi-pollutions par des Micropolluants émergents en Méditerranée (DEBi2Micro) »

Projet  (EC2CO - ECODYN MICROBIEN) financé par le CNRS
Porteur de Projet
Dr. Carmen Palacios     Contact
MCF     fixe : 0468662083
Centre de Formation et de Recherche sur les Environnements méditerranéens (CEFREM)
UMR 5110 CNRS-UPVD    portable : 0686627825

                   
    
Situé à l’interface entre hydrologie, géochimie et écologie, DEBi2Micro est un projet innovant visant à décrire l’évolution des communautés microbiennes de procaryotes attachées aux particules de la matière en suspension (MES) sous l’effet des variations de flux toxiques observées dans les fleuves côtiers méditerranéens à régimes contrastés (crue/étiage). Ces derniers alternent périodes d’étiage importantes et épisodes pluvieux de forte intensité entrainant des « crues-éclair » qui accentuent les phénomènes de forçages anthropiques multiples. Les matières solides en suspension transportées par les fleuves pendant les crues représentent ainsi un vecteur de pollution de la terre vers la mer qui menace la qualité de l’eau en général et les services écosystémiques en particulier. Comprendre l’impact de ce stress environnemental chronique sur les biofilms microbiens de la MES contribuerait à lever un important verrou scientifique. Nous proposons ainsi de réaliser, pour la première fois, une évaluation des changements induits par les forçages anthropiques multiples lors des régimes contrastés étiage/crues sur la diversité structurelle et fonctionnelle des populations microbiennes - bactéries et archées - associées à la charge particulaire et reconnues par la Directive Cadre européenne sur l’Eau (DCE) comme un des compartiments biologiques prioritaires.
Le site expérimental retenu est la Têt, principal fleuve des Pyrénées Orientales (Figure ci-contre), représentatif du fonctionnement des fleuves côtiers de la Méditerranée. Il bénéficie d’une instrumentation pérenne sous la forme de la station d’observation POEM-L2R (Plateforme d’Observation de l’Environnement Méditerranéen - Littoral Languedoc-Roussillon) rattachée au SOERE MOOSE. Outre les principaux paramètres physico-chimiques de l’eau, les sels nutritifs et la matière organique particulaire (MOP), nous nous intéresserons principalement au comportement des éléments traces métalliques et des micropolluants émergents (pesticides et résidus médicamenteux). L’échantillonnage sera réalisé sur 2 années consécutives, en 2016 et 2017, lors des étiages et des crues au niveau de sites contrastés d’un point de vue écosystémique. Un suivi à haute fréquence sera également effectué sur le site le plus impacté lors des phases de crues. Pour l’analyse des changements structurels et fonctionnels au sein des communautés microbiennes, nous utiliserons deux méthodes de séquençage massif (Next Generation Sequencing - NGS), à savoir, la métagénomique ciblée pour la diversité structurale et la métatranscriptomique pour la diversité fonctionnelle. Ces méthodes sont particulièrement adaptées à l’étude de la biodiversité environnementale. La thématique principale de DEBi2Micro au sein de l’AO2016 EC2CO s’inscrit ainsi dans les actions ECODYN et Microbien.

 

Informations supplémentaires