Actualités

Des chercheurs du CEFREM de l’Université de Perpignan spécialisés dans l’étude des flux de matière à l’interface continent-océan participe actuellement à la mission MARGOCEAN à bord du Marion Dufresne dans l’Océan Austral. Cette campagne fait partie du projet ANR-MARGO (PI S. Blain, LOMIC, Observatoire Océanologique Banyuls sur mer). Cette mission vise à mieux quantifier et caractériser de manière in-situ les matières en suspension dans le continuum Terre-Océan, l’étude de leur transformation et devenir sur le plateau de Kerguelen. Des analyses de métaux particulaires, d’isotopes stables (13C et 15N), de concentration et de teneur en COP seront effectuées sur les prélèvements d’eau afin de tracer les sources de matière. Des carottages de sédiment superficiel ont également été effectués et permettront de suivre et caractériser les matières glaciaires et marines déposées sur le plateau. Enfin des analyses de radio-isotopes permettront de déterminer les taux de sédimentation et estimer les quantités déposées versus exportées hors du plateau.

fig2 blog

Pour en savoir plus: https://margo.obs-banyuls.fr/index.php/fr/

Florian Meslard soutiendra ses travaux de doctorat intitulés "APPORT SABLEUX PAR LES FLEUVES CÔTIERS MÉDITERRANÉENS ET ALÉA DE SUBMERSION MARINE" financés par la Région Occitanie.

Thèse co-encadrée par François Bourrin et Nicolas Robin au CEFREM et Yann Ballouin au BRGM.

Obtenir des estimations précises des bilans sédimentaires sur le continuum terre-mer et comprendre comment ces bilans affectent la dynamique des littoraux est devenu un enjeu crucial dans le contexte actuel de montée du niveau marin et de recul du trait de côte. Les fleuves côtiers méditerranéens, du fait d’un caractère torrentiel lié à des événements météorologiques intenses, sont caractérisés par des épisodes de crues brefs mais violents durant lesquels la majorité du flux d’eau et de sédiments est apportée à la zone côtière en quelques jours. Ce mode de fonctionnement épisodique impacte également leurs embouchures qui peuvent se retrouver obstruées par le développement de flèches sableuses et conduire durant la concomitance des évènements de tempête et de crue à de fortes submersions en zone littorale. Cette thèse a pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement de ces embouchures intermittentes et leurs interactions avec les apports en sédiments des fleuves qui y sont associés selon un continuum terre-mer. Une approche spatio-temporelle multi-échelles (terre-mer) couplant des données d’observations morphologiques, hydro-météorologiques et de suivi du transport sédimentaire a été appliquée sur le fleuve Têt, un exemple de fleuve côtier méditerranéen. Les résultats ont permis de 1) mieux comprendre le fonctionnement de ce système d’embouchure intermittente régie par des processus auto-allocycliques et anthropiques, 2) améliorer les estimations de flux de matières en suspension, apporter les premières estimations de flux de sable en suspension et à proximité du fond ainsi que de comprendre le rôle de la morphologie sur leur transfert vers la zone côtière et 3) améliorer la compréhension des événements concomitants de tempête et de crue sur la dynamique de réponse morphologique et du transport sédimentaire associé.

Gloria

 

 

Dynamique des instabilités de pente et du système gaz-libre/hydrates depuis la dernière période glaciaire en mer Noire.

Thèse financée ANR, Ifremer(GEO-OCEAN)-UPVD(CEFREM)

directeurs : Lies Loncke et Vincent Riboulot

 

date : 13 décembre, 14h, Amphi 5

Comprendre et quantifier la migration du gaz libre et des hydrates, forme solide du gaz sous forte pression et faible température, présents dans les sédiments au fil du temps est particulièrement important le long des marges continentales, où la dissociation des hydrates de gaz pourrait être associée à plusieurs événements catastrophiques, notamment au déclenchement de certains des plus grands glissements de terrain sous-marins survenus sur Terre et à la libération massive de gaz à effet de serre dans l'océan.

Dans le secteur roumain de la mer Noire, de nombreux glissements de terrain peuvent être observés sur la pente continentale entre 200 et 1000 m de profondeur d’eau, dans une province active d’émission de gaz depuis le sous-sol vers la colonne d’eau, en amont de la zone de présence d'hydrates de gaz. Grâce à de nouvelles données géophysiques multi-résolution corrélées à des carottes sédimentaires, nous avons établi une cartographie à haute résolution des dépôts de masse transportés et daté des événements d’instabilités sédimentaires successifs qui se sont produits depuis la dernière période glaciaire (-34 ka).

Parallèlement, la présence d'un second réflecteur sismique marquant la transition entre le gaz libre présent en profondeur dans les sédiments et les hydrates sus-jacents (double BSR), sous le BSR actuel, s’est avérée une opportunité unique pour étudier la dynamique des hydrates depuis la dernière période glaciaire. Pour mieux comprendre la présence de ce double BSR dans la région et l'effet possible des hydrates de gaz sur les instabilités de pente et les émissions de gaz en fond mer, nous avons effectué une modélisation numérique 2D de l'évolution de la stabilité thermodynamique des hydrates dans le temps. Cette étude multiparamétrique intègre des données physiques in situ mesurées récemment tels le gradient géothermique et la salinité ainsi que des données indirectes issues d’interprétation des données sismiques (profondeur du BSR, paléobathymétrie, …) ou de la littérature (paléo températures, variations du niveau de la mer). La modélisation montre que la zone de stabilité des hydrates de gaz a fortement fluctué face aux variations des conditions environnementales survenues en mer Noire depuis la fin de la dernière période glaciaire, notamment en réponse à la hausse du niveau marin, au réchauffement et à l’augmentation de la salinité de la mer Noire depuis les derniers 9000 ans. Ces nouvelles contraintes apportent ainsi un cadre spatio-temporel solide de l’évolution du système gaz-libre/hydrates en mer Noire à un pas de temps jusque-là jamais documenté sur la zone, en rendant compte des positions successives des bases de stabilité des hydrates prédites au cours du temps.

Les résultats de la thèse mettent en avant (1) un système gaz libre/hydrates typiquement biogénique présentant des déformations sédimentaires très différentes des systèmes thermogéniques, (2) une cinétique très lente de mise à l’équilibre du système suite à des changements environnementaux plus rapides en raison des processus de diffusion du gaz suite à la dissociation des hydrates, et (3) une meilleure compréhension des mécanismes de glissement sur la marge roumaine depuis le dernier glaciaire excluant un rôle prépondérant des hydrates et soutenant un scénario moins catastrophique que ceux suggérés précédemment dans le cas d'une dissociation massive des hydrates de gaz.

image résumé

Pour le dernier séminaire CEFREM de l'année 2023, Guillaume MARCHESSAUX, chercheur en océanographie & sociologie, à l'Université de Palerme - UNIPA · Department of earth and marine science (DiSTeM), Sicile, Italie, présentera ses travaux sur les interactions socio-écologiques entre les espèces exotiques envahissantes et les activités humaines. 

  • Titre |  Retour d'expérience et perspectives sur le crabe bleu en Méditerranée
  • Date | Vendredi 22 décembre 2023
  • Horaire | 11:00 - 12:00
  • Lieu | Cefrem - Bât U - UPVD - Moulin-à-vent
 

A gauche, Callinectes sapidus, à droite Portunus segnis ; Blue Crab Mediterranean Workshop, 2022 - © G. Marchessaux 

La Méditerranée est particulièrement touchée par l’invasion de deux espèces de crabes bleus de la même famille (Portunidae) : le Crabe bleu américain, Callinectes sapidus (natif des côtes atlantiques américaines) et le Crabe bleu nageur de Mer Rouge, Portunus segnis (natif de Mer Rouge et d’Indo-Pacifique). Ces deux espèces présentent depuis une dizaine d’années une forte expansion de leur distribution en Méditerranée et une explosion parfois démesurée de leur densité. Callinectes sapidus vit principalement dans les lagunes côtières présentant un fort gradient de salinité nécessaire pour sa biologie/reproduction. Portunus segnis est une espèce à affinité marine vivant en zones côtières marines ayant pour préférence des habitats sableux-vaseux et les herbiers. Ces deux espèces cousines présentent un comportement particulièrement agressif avec les espèces natives. Leur grande taille (jusqu’à 25 cm de largeur, près d’un demi-kilogramme en masse), leur comportement et leur opportunisme alimentaire, font des crabes bleus d’importants compétiteurs pour la faune native méditerranéenne. Ces crabes bleus présentent également d’importants impacts socio-économiques sur la pêche artisanale (déchirement des filets, détérioration des poissons, pertes économiques, etc.). En revanche il apparait qu’il y a un réel manque de connaissances sur leur biologie, écologie, et leurs impacts sur la biodiversité native et la pêche artisanale.

Profil de Guillaume MARCHESSAUX | Docteur interdisciplinaire en océanographie et sociologie, ses recherches combinent sciences de la vie et sciences humaines & sociales pour une meilleure compréhension des interactions socio-écologiques entre les espèces exotiques envahissantes et les activités humaines.

Researcher | Università degli studi di Palermo, UNIPA · Department of earth and marine science (DiSTeM), Palerme, Sicile, Italie 
Sites web

 

Un nouveau MTX pour collecter les microplastiques

Par ce beau jour bien venté, quoi de mieux que d'aller installer un nouvel instrument sur le site militaire du Fort Béar. A côté du préleveur des dépôts atmosphériques déstinés à l'analyse des sels nutritifs et des métaux trône désormais un autre préleveur (bientôt opérationnel) pour la collecte des microplastiques atmosphériques. De nouveaux projets en perspectives!

Merci à la vaillante équipe (Jennifer, Christine, Bertil le chef d'équipe, Stéphane et Bruno) qui a bravé le vent (rafales à 130km/h) pour mener à bien cette mise en place.

Informations supplémentaires