Raphael Certain

Raphaël Certain

Maître de Conférences

Directeur du Département des Sciences de la Terre

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cefrem, Université de Perpignan

52, av. Paul Alduy
66860, Perpignan cedex, France

33 (0)4 68 66 20 57

_MG_1075.jpg

 

Recherche

Le travail engagé propose une étude de la morphodynamique des systèmes littoraux sableux microtidaux (prismes sableux de haut niveau marin),  allant des systèmes lagunaires jusqu’au plateau interne, à différentes échelles spatio-temporelles emboîtées depuis la stabilisation du niveau marin proche de son niveau actuel, il y a 6500 ans, à l’actuel. Les processus à micro-échelle comme le déferlement ou le transport sédimentaire local sont étudiés, tout comme la dynamique sédimentaire des corps sableux à des échelles mensuelles à pluriannuelles ou les bilans sédimentaires à l’échelle séculaire ou encore la sédimentation et la mise en place des littoraux à l’échelle millénaire.

Le but est de comprendre les modalités et les processus de formation et de fonctionnement de ces littoraux, et in fine de pouvoir en prédire les tendances évolutives, avec une attention particulière pour le trait de côte (érosion et submersion marine) en réponse aux forçages climatiques et à la carence sédimentaire.

Le cadre d’étude principal est le golfe du Lion mais aussi des sites à l’étranger (Mauritanie, Roumanie, Québec, Saint-Pierre et Miquelon), afin de se placer dans des configurations d’étude présentant des scénarios de forçage hydrodynamique et de flux sédimentaires diversifiés sur des marges stables non-soumises à des phénomènes de néotectonique (environnements dominés par la houle, protégés, avec une dominante éolienne forte, sans apports sédimentaires actuels). L’objectif de cette démarche est de pouvoir déterminer les rôles respectifs des paramètres de contrôle et d’étendre la réflexion aux modifications climatiques à venir en travaillant à des latitudes plus impactées que les latitudes tempérées (barrière climatique saharienne, contact front polaire).

 

Enseignement

Responsable de modules (M1 Aménagement du littoral et droit de la mer, M2 Risques Naturels, L1 Méthodes en Géosciences, M1 Dynamique sédimentaire, M2 processus sédimentaires et morphostructures en domaine côtier) et de sorties dans le cadre de la formation Licence et Master de l’UPVD.

 

 Dernières publications (les noms surlignés une fois sont des membres du groupe UPVD CEFREM LMUSCA (Littoral MUlti-SCale Analyses) que je co-anime avec Nicolas Robin (MCF UPVD). Ceux en gras et surlignés sont des doctorants ou des post-doctorants directement co-encadrés. Ceux uniquement en gras sont des doctorants ayant bénéficiés d’une participation.)

 

Acceptées .............................................................................................

 Aleman N., Robin N., Certain R.(accepted with minor corrections). Large-scale longshore variability of beach classes in a microtidal and low wave-energy environment. Marine Geology. IF 2.2

Billy, J., Robin, N., Hein, C., Certain, R. & FitzGerald, D. Accepted with major corrections in Geomorphology Geo-chronological pattern of a periglaciaire beach-ridge plain formation, the Miquelon-Langlade Barrier in NW Atlantic IF 2.5

Nutz A., Schuster M., Ghienne J-F., Roquin C., Hay M., Rétif, F., Certain, R., Robin N., Cousineau P.A., and Bouchette, F. Sous presse Geological Society of America bulletin. Wind-driven bottom currents and related sedimentary bodies in Lake Saint-Jean (Québec, Canada) IF 4.4

 

2014 ....................................................................................................

BrunelC., CertainR., Sabatier F.,RobinN., Barusseau J.P., AlemanN., RaynalO., 2014. 20th century sediment budget trends on the Western Gulf of Lions shoreface (France): An application of an integrated method for the study of sediment coastal reservoirs. Geomorphology, 204, Pages 625-637. IF 2.5

Aleman, N., CertainR., Barusseau J.-P., Courp T., Dia A., 2014. Semi-enclosed basin infill: Role of environmental changes and strong wind inputs (Arguin bank and basin, Mauritania). Marine Geology, 349, pp. 126-135 IF 2.2

Nutz A., Ghienne J.F., Schuster M., Certain R., Robin N., Roquin C., Raynal O., Bouchette F., Duringer P., and Cousineau P., 2014. Seismic-stratigraphic record of a deglaciation sequence: From the marine Laflamme Gulf to the Lake Saint Jean (Late Quaternary, Quebec Province, Canada). Boreas, 43, Issue 2, pp. 309-329. IF 1.9

Billy, J., Robin, N., Hein, C., Certain, R. & FitzGerald, D. 2014. Internal architecture of mixed sand-and-gravel beach ridges: Miquelon-Langlade Barrier, NW Atlantic. Marine Geology, vol. 357, 53-71. IF 2.2

Larroudé P., Daou M., Robin N and Certain R., 2014. Three simple indicators of vulnerability to climate change on a Mediterranean beach: a modelling approach. Ocean Engineering, 76, pp.172-182 IF 1.2

 

2013 ....................................................................................................

Idier D., et al (Robin N., Certain.), 2013.The VULSACO project, vulnerability of sandy coast to climate variability: method, results and lessons. Climate Research, vol. 57: 19–44, doi: 10.3354/cr01153.  IF 2

Aleman N., Robin N., Certain R., Barusseau J.-P., Gervais M., 2013. Net Offshore bar Migration variability at a regional scale: Inter-site comparison (Languedoc-Roussillon, France). In: Conley, D.C., Masselink, G., Russell, P.E. and O’Hare, T.J. (eds.), Proceedings 12th International Coastal Symposium (Plymouth, England), Journal of Coastal Research, Special Issue No. 65, pp. 1715-1720, ISSN 0749-0208. IF 0.8

Billy, J., Robin, N., Certain, R., Hein, C. and Berné, S., 2013. Barrier shoreline evolution constrained by shoreface sediment reservoir and substrate control: the Miquelon-Langlade Barrier, NW Atlantic. In: Conley, D.C., Masselink, G., Russell, P.E. and O’Hare, T.J. (eds.), Proceedings 12th International Coastal Symposium (Plymouth, England), Journal of Coastal Research, Special Issue No. 65, pp. 2089-2094, ISSN 0749-0208.IF 0.8

Informations supplémentaires